Vol privé en hélicoptère
23 Sep 2017
réservation de jet privé

Survol de Beverly Hills, d’Hollywood, des maisons des stars.. En son sein, la circulation d’essais et de réception (article D. 131-4, alinéa 2, du code de l’aviation civile) est constituée par l’ensemble des mouvements des vol privé aéronefs en essais, en réception ou en vol à caractère technique qui, pour des raisons techniques et avec l’agrément du directeur du centre d’essais en vol, sont soumis à des procédures spécifiques fixées par ce dernier.

Lorsque, pour des motifs d’ordre opérationnel ou technique, un vol CAM V est amené à pénétrer, sans clairance, dans un espace où l’obtention d’une clairance est normalement obligatoire pour la circulation aérienne générale, celui-ci doit manœuvrer, avec l’assistance éventuelle d’un organisme de la CAM, pour maintenir sa route suffisamment éloignée des autres aéronefs, afin de pallier l’absence de fourniture de séparation ou d’information de trafic.

Comment effectuer un vol privé en hélicoptère ?

3.6.2.2.1. Dans le cas d’un transfert de contrôle effectué au moyen de données radar, les renseignements intéressant ce transfert comprennent notamment l’indicatif radio, la position, le cap, le niveau de vol, le code transpondeur, et, s’il y a lieu, le numéro général et la vitesse de l’aéronef, d’après les observations radar effectuées immédiatement avant le transfert.

(2) Pour le survol des parties de la haute mer où l’Etat français a accepté, en vertu d’un accord régional de navigation aérienne, la responsabilité de la fourniture de services de la circulation aérienne, l’autorité ATS compétente dont il est question dans la présente Annexe est l’autorité appropriée désignée par l’État français chargé de fournir ces services.

La prise en compte de ces spécificités a conduit à définir des règles de vol particulières, appelées règles de vol CAM Tactique (CAM T), destinées à permettre l’exécution de ces vols sous réserve de garantir un niveau de sécurité acceptable tel qu’il est défini au supplément E de l’annexe 11 de l’OACI pour les autres usagers aériens ainsi que pour les personnes et les biens à la surface.