Jet privé Trump
22 Sep 2017
réservation de jet privé

On apprend ce jour que M. Macron fait du Hollande, normal me direz-vous il est l’un de ses héritiers., ainsi notre bon président qui donne des leçons d’écologie à Donald Trump a utilisé le jet privé de l’Élysée pour aller voter. Le 13 juin, avant de témoigner à son tour, Jeff Sessions déclare n’avoir pas omis de déclarer location de jet privé Taxi Jet une rencontre avec l’ambassadeur russe et dément les allégations de collusion entre Moscou et l’équipe de campagne de Donald Trump, les qualifiant de « mensonge détestable et consternant ». Des sénateurs de la commission l’accusent de « répondre évasivement » et de « faire obstruction » à leurs questions.

Visitez L’avion Privé De Donald Trump

Que vous preniez fait et cause pour ces pauvres et bons Palestiniens qui ne demandent qu’à vivre en paix avec des voisins qui les persécutent et les assassinent tous les jours (couteau, voiture-bélier, hachoir, armes à répétition, ceintures explosives, etc.) dans le cadre d’une politique d’apartheid carrément génocidaire, conformément au projet que formule clairement et distinctement dans le 7e article de sa charte le plus radical des partis sionistes : le Hamas.

La phrase où elle affirme avoir pensé à faire sauter la maison blanche montre la colère qu’elle a eu lors de l’élection de Trump, un homme ayant des valeurs sociales totalement opposé aux siennes (il restreint L’IVG, restreint l’immigration, s’est déclaré favorable à la torture, favorable aux armes à feu, bref, restreint les droit, et Madonna, expression même de la liberté qu’on l’aime ou non ne peut que s’offusquer contre cela).

On sait aussi aujourd’hui qu’à peine 5 % des donations allaient aux nobles objectifs de la fondation, 95 % allant aux dépenses de fonctionnement, c’est-à-dire à l’entretien des Clinton et de la machine politique démocrate qui s’est vendue aux Clinton.Cette fondation restera sans doute dans l’histoire des Etats-Unis comme la plus grande escroquerie jamais faite par des politiques dés que la justice pourra s’y intéresser, ce qui n’arrivera bien sur que si monsieur Trump est élu, puisque le ministre de la justice actuel fait partie du clan Clinton depuis le début et qu’elle a déjà bloqué toutes les tentatives faites par le Congrès ou les citoyens pour savoir ce qu’il en était vraiment.

Je ne conteste pas le fait de la lutte des classes – je suis fidèle à l’analyse « logico-expérimentale » qu’en a faite Vilfredo Pareto -, mais je rejette l’analyse de Marx : premièrement, la lutte des classes n’explique pas tout, bien d’autres facteurs interviennent dans l’histoire des hommes ; deuxièmement, il est naturel de vouloir, si l’on croit à l’idéal de la nation, que la lutte des classes s’apaise, qu’elle ne soit pas exacerbée, mais qu’elle soit, au contraire, dépassée par un sentiment d’unité nationale.