Explorer le désert du Namib sous toutes ses facettes
5 Jan 2018

Le désert du Namib, s’étendant autour de 2 000 km, couvre la totalité du littoral de la Namibie. Ce plus vieux désert du monde est soumis à des conditions arides ou semi-arides depuis près de 55 millions d’années. L’océan Atlantique qui le borde, refroidi entre 12 et 15 °C par le courant de Benguela, provoque le phénomène suivant : des brouillards se forment et enveloppent l’intérieur de la région désertique sur plusieurs kilomètres. Cet apport d’humidité est propice au développement d’une grande diversité biologique tant animale que végétale. Durant leur voyage en terre namibienne, les vacanciers découvriront une faune et une flore adaptées à l’hostilité de l’endroit.

Observer la faune du désert du Namib

Arpenter le désert du Namib pourrait prendre beaucoup de temps, puisqu’il y a tellement de choses à y voir, mais on peut axer les circuits Namibie à l’observation de la fauneexceptionnelle qui s’y trouve. Les routards y repéreront de nombreux reptiles, comprenant des lézards et des geckos, et des petits rongeurs comme des gerbilles et des taupes. Certains d’entre eux sont endémiques et survivent dans cette terre austère. Les globe-trotters y rencontreront quelques rares mammifères, dont des zèbres, des springboks et des oryx. Avec un peu de chance, ils contempleront une horde de chevaux sauvages, vivant dans un secteur de 40 000 ha du désert. L’existence d’un puits d’eau, installé pour ravitailler les trains durant l’époque coloniale,est une source de vie pour ces chevaux indomptés.Il est fort probable que les promeneurs tomberont sur des bandes de prédateurs comme des renards, des hyènes, tachetées et brunes, et dans une moindre mesure des lions. Par contre, ils n’auront pas le plaisir d’apercevoir des oiseaux, puisque ceux-ci se concentrent près de la bande côtière.Et comme le milieu dunaire du Namib n’est pas favorable à la végétation, il n’y croit que des buissons nains et des arbres, type acacias.

Contenu recommandé :   Profiter d’un moment de relaxation sur l’île de Bali

Voir le côté atypique du désert du Namib

Aussi aride soit-il, le désert du Namib n’en recèle pas moins de richesses insoupçonnées : du granit, du gypse, du quartz et du diamant, exploité dans une zone interdite appelée Sperrgebiet. De plus, il a un aspect paysager à couper le souffle, composé d’estuaires, de canyons, de montagnes et de dunes de sable. Certaines de ces dunes dépassent le cap des 300 m de haut, ce qui laisse les aventurierssans voix. Dans un tout autre domaine, les passionnés de botanique y remarqueront uncurieux végétal : lawelwitschia mirabilis, découverte par le Dr Friedrich Welwitsch en 1860. Cette végétation est dotée de deux feuilles coriaces et linéaires, dont l’extrémité repose sur le sol, s’enroule avant de se dessécher. Pendant ce temps, le corps de l’arbuste gardesa rigidité. Sa racine estlongue, pivotante et épaisse. Elle parvient à absorber l’humidité déposée par le brouillard.On reconnaît unewelwitschia femelle par ses fleurs en forme de cônes. Lawelwitschia mirabilis, considérée comme une plante fossile, ne pousse que dans le désert du Namib. On y recense près de 6 000 spécimens qui ont une vie extrêmement longue, allant jusqu’à 1 000 ans, voire plus.

 

Share this story

comments are closed .

Partenaire de Taxi Jet pour la location de jets privés
location jet privé
location jet privé
location jet privé
location jet privé